E-Alpha : Rotary alphabétise, l’Etat marocain l’ignore

Publié: octobre 14, 2011 dans association, Blia, Cause humaine, culture, Enseignement, maroc, Nationalisme, Politique, santé, société

Entamé en 2005, le programme d’alphabétisation E-Alpha initié par le Rotary Club Casa-Anfa aura profité depuis sa mise en place à des centaines de personnes. Bilan.

 

«En termes d’analphabétisme, le Maroc a reculé de 4 points », a annoncé Malika Naciri (au centre) . Photo Yassine TOUMI

« En termes d’analphabétisme, le Maroc a reculé de 4 points. » La bonne nouvelle a été annoncée Mardi par la vice-présidente du Rotary Club Casa-Anfa, malika Naciri, lors d’une conférence tenue par les rotariens. Ces derniers ont saisi l’occasion pour nous faire le bilan du programme E-Alpha, un outil technologique joignant l’utile à l’agréable:  l’apprentissage par le biais des TIC. « Le programme E-Alpha a vu le jour le 20 mai 2005 à Marrakech et a été sponsorisé par Nokia », révèle Malika Naciri. « Ciblant les 15-25 ans, nous avons commencé dans 2 écoles à peine et en 6 mois le résultat a été spectaculaire ! », confirme-t-elle. Un an après, 25 jeunes filles avaient déjà entamé l’apprentissage grâce aux TIC et « à ce jour, 4 groupes de 20 personnes chacun sont en cours d’apprentissage », informe-t-elle. Parmi les avantages d E-Alpha, ce dernier a été bien accueilli par tout le monde de par son côté moderne, loin des sentiers éducatifs traditionnels. « Les écoles d’apprentissage sont neuves, les ordinateurs sont équipés des meilleurs logiciels et le savoir est à la portée de tous », explique Malika. D’ailleurs, ce qui est intéressant dans le programme E-Alpha, c’est que les rotariens proposent aux étudiants de coacher à leur tour leurs amis. « C’est le principe même du E-Learning. Nous comptons même en faire profiter le monde rural par vidéoconférence », informe la vice-présidente. Chaque formation dure 2 heures par jour et le Rotary Club gère pour l’instant 2 centres d’alphabétisation, le premier, Omar Ibn Alkhatab où 200 femmes sont formées et un autre à Ben Msik. « Dans cette région, 4 autres nouveaux centres sont en train d’être mis au point », avance Malika Naciri. De plus, le nombre de personnes ayant bénéficié de cette formation  a atteint à peu près mille personnes.

Donner envie d’apprendre aux élèves

De 1998 à 2005, 500 étudiants ont profité du programme traditionnel Alpha 1000. Taux de réussite : 70%. Depuis 2005, 400 jeunes ne sont plus analphabètes… « Pour ce qui est des logiciels de formation, la société Demos à bien voulu nous donner un logiciel ludique pour enfants et un autre plus sérieux pour les plus adultes », explique Malika. Bref, un programme qui donne envie d’apprendre aux élèves, d’aimer l’école et de ne plus sombrer dans la déperdition scolaire…◆

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s