2 nouvelles arrestations de cellules terroristes au Maroc

Publié: octobre 4, 2011 dans Boulisse, Cause humaine, maroc, Nationalisme, Politique, société, transport

Les efforts de la lutte antiterroriste ont encore donné leurs fruits. Après l’Escadron Al Battar, la Brigade nationale de la police judiciaire vient de mettre fin aux activités d’une autre cellule terroriste liée à Al-Qaïda en Irak.

La cellule démantelée avait élargi son réseau de la Somalie à la Syrie avec des spécialistes en fabrications d’explosifs.

Les éléments de la Brigade nationale de la police judiciaire (BNPJ) viennent de démanteler une cellule terroriste composée de cinq membres opérant à Casablanca et Salé, dont un des proches de l’ancien émir du réseau Al-Qaïda dans la région nord de l’Irak.

Ce démantèlement est intervenu sur la base d’investigations menées par les services de la Direction générale de la surveillance du territoire (DST), indiquait samedi un communiqué de la Direction générale de la Sûreté nationale. Les membres de cette cellule terroriste, qui ont fait allégeance à Ayman Al-Zawahiri, ont pu mettre à profit Internet pour nouer des liens étroits avec le réseau Al-Qaida, particulièrement en Syrie, en Irak, en Turquie, au Yémen et en Somalie.

Selon le même communiqué, usant d’Internet, les terroristes ont en effet élargi leur réseau de la Somalie à la Syrie avec des spécialistes en fabrication d’explosifs afin d’organiser et planifier des attaques contre les structures étrangères et touristiques du pays. Adil Al Athmani, principal présumé coupable dans la tragédie d’Argana du 28 avril 2011, était lui-même en relation avec ces experts en explosifs. « Pour mettre leurs plans à exécution, les éléments de cette cellule ont établi des canaux de communication, via Internet, avec des experts en fabrication d’explosifs, dont le principal accusé dans l’attentat ayant visé le café Argana à Marrakech, et ce afin d’obtenir des informations et des expertises en la matière», peut-on lire dans le communiqué, relayé par l’agence MAP.

Un réseau tentaculaire

Cette opération des services de lutte anti-terroriste succède à un autre épisode policier qui s’est soldé par la comparution vendredi de trois personnes devant la cour d’appel de Rabat :  l’escadron Al Battar, une cellule terroriste démantelée récemment, était en contact permanent avec des leaders de l’organisation Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) en dehors du Maroc pour se faire fournir des armes nécessaires dans la perspective de retourner au royaume et y perpétrer des actes criminels.◆

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s