Maroc : Prémices d’un Sex-Shop…

Publié: septembre 7, 2011 dans Blia, Cause humaine, maroc, Nationalisme, Pollution visuelle, RevolutionSexuelleAuMaroc, société

Des culottes pour hommes à formes phalliques démesurées, des seins en plastique à la Lolo Ferrari ou encore des costumes de métiers féminins alimentant plus d’un fantasme masculin… Avant-goût des sex-shops ou simple erreur de nomenclature douanière ? Le Soir échos fouille le rayon….

Quartier Mers Sultan, dans un des centres commerciaux prisés par les Casablancais et où tout le monde trouve son bonheur : articles de beauté pour femmes, décorations de maison, vêtements pour toute la famille, fournitures scolaires pour écoliers ou encore un restaurant aux choix multiples pour les gourmands…

 

                                                              

Petit bémol dans ce centre commercial, le rayon jouets qui fait tâche dans ce bel agencement. Dans l’ascenseur, une affiche fait la promotion des farces et attrapes que présente l’étage. « Moi je vais acheter les cigarettes-pétard et les pilules de faux-sang », dit toute contente, une petite fille de 8 ans à sa mère….

Au premier étage, mine de rien, il n’y a pas que des jouets. Mis à part les articles de farces et attrapes destinés à piéger ses amis, un petit coin discret de l’étage est consacré aux adultes : des costumes d’infirmières ou de diablesses un peu osés aux jeux et accessoires sexy en passant par les poitrines généreuses en plastique, le phénomène est rare et peu de Marocains sont au courant.

IMG_0179   IMG_0178   IMG_0172

Le personnel plutôt gêné

Interrogée sur l’origine de ces articles ou le nom du fournisseur, la responsable du rayon préfère rester coite. Mais en scrutant un peu ces articles, des noms de sociétés se distinguent. Atosa par exemple, une entreprise française spécialisées dans la production d’articles et jouets pour enfants, Rubie’s, une entreprise américaine de costumes de tous genres ou encore l’entreprise américaine Superiror… D’autres produits, par contre, sont originaires d’Allemagne, de Chine ou de Taiwan. Serait-ce l’avènement des sex shops au Maroc qui s’annonce ou n’est-ce qu’une erreur de tri chez les douaniers ?

La vente de ce genre d’articles serait toutefois interdite par la loi ; les textes de cette dernière, notamment sur le volet pénal, restent plutôt très explicites.

Du côté des internautes Marocains, le tabou est brisé d’emblée. «  Je ne savais pas que ça existait, j’y cours tout de suite jeter un coup d’œil ! », nous révèle un internaute sur la Toile. Apparemment, le phénomène existe déjà mais sous une autre forme : «  Il existe à Casa et à Marrakech des femmes VRP (Voyageurs, représentants, placiers) qui font du porte-à-porte pour ce genre de produits sex ; elles appellent ça de la vente privée », nous confie un témoin. Sur son blog, un internaute français parle même de « soirée secrètes entre femmes qui essayent ces articles coquins et les achètent par la suite…. ».

                                                                                     IMG_0169
Qu’en dit le législateur ?

La vente de ce genre d’articles serait toutefois interdite par la loi ; les textes de cette dernière, notamment sur le volet pénal, restent plutôt très explicites : l’article 497 du Code pénal stipule que  «quiconque excite, favorise ou facilite habituellement la débauche ou la corruption de mineurs de dix-huit ans, de l’un ou l’autre sexe, ou même occasionnellement de mineurs de quinze ans, est puni de l’emprisonnement de deux à cinq ans et d’une amende de 200 à 5 000 dirhams».

L’autre texte de loi de l’article 503 dans son alinéa 2 est plus clair et plus généraliste : « (…) est puni d’emprisonnement d’un an à 5 ans et d’une amende de dix mille à un million de dirhams (…) quiconque produit, diffuse, publie, importe, exporte, expose, vend ou détient des articles pornographiques».  Une affaire à suivre, tant ces articles pourraient porter atteinte aux mœurs chez une large frange de clients qui peuvent être accompagnés de leurs enfants.◆

 

#RevolutionSexuelleAuMaroc

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s