Maroc/ santé : Malaise dans les pharmacies .

Publié: septembre 4, 2011 dans Uncategorized

Une liste noire de 400 médicaments parmi les plus utilisés a récemment été publiée en France. Ces produits contiendraient des composantes cancérigènes. Au Maroc, département de tutelle et centre de pharmacovigilance se veulent rassurants. Faut-il s’inquiéter pour autant ? Parmi les produits suspectés, des sirops (Humex, Broncathiol, Rhinathiol), des produits pour bébés et enfants (Biafine), des dentifrices (Elgydium ou Fluocaril) et des pansements gastriques (Maalox ou Gaviscon)…

Photo Yassine TOUMI

C’est encore une fois la France qui donne l’alerte. Près de 400 médicaments, parmi les plus utilisés, sont aujourd’hui sur la liste des traitements sous haute surveillance pour risque élevé sur la santé ou effets secondaires dangereux. Et une trentaine parmi-eux sont de véritables best-sellers, en France…mais aussi au Maroc. Comptez, entre autres, des sirops pour la toux aussi indispensables que Humex, Broncathiol, Rhinathiol… des produits pour bébés et enfants aussi must-have que « l’anti-bobos » Biafine, des dentifrices aussi recherchés qu’Elgydium ou Fluocaril et des pansements gastriques aussi incontournables que Maalox ou Gaviscon. Sans oublier des antibiotiques comme Gentamicine ou Oraciline. Des produits pharmaceutiques dont la popularité n’a d’égal que l’existence parmi leurs composantes de matières de conservation présentant le risque d’être cancérigènes. Il s’agit notamment du Parabène, du Phtalate et de l’Alkylphénols. Mais alors qu’un véritable scandale est provoqué en Europe autour de ces médicaments, chez nous, c’est le calme plat. Tout juste apprend-on du ministère de la Santé, comme on peut le lire dans un communiqué, que « le Parabène n’est pas mis en cause au Maroc » et que « des études complémentaires internationales menées par des organismes indépendants sont actuellement en cours, et suivis de près par le ministère de la Santé. Ainsi, et dans l’attente des résultats de ces études, le rapport bénéfice/risque des médicaments contenant les Parabènes n’est pas remis en cause au Maroc et à l’étranger». Qu’en est-il réellement ? Le Centre national de pharmacovigilance se veut également rassurant. Pour sa directrice Rajae Benkirane, l’enjeu en France n’est pas lié à la sauvegarde de la santé publique, mais tient à des facteurs économiques. « L’objectif de la mesure adoptée en France est, essentiellement, de diminuer les charges de la sécurité sociale. La France n’a pas parlé de retrait de ces produits mais simplement d’une invitation à réévaluer leurs effets secondaires  », affirme-t-elle. Pour ce qui est du cas du Maroc, Rajae Benkirane affirme qu’il n’ y a pas de raison à s’affoler. « Nous avons certes les mêmes médicaments au Maroc, avec, par ailleurs, un taux de couverture médicale importante pouvant atteindre les 90%. Mais aucune étude n’a pour l’instant confirmé le caractère cancérigène de ces produits». Les produits d’hygiène et d’alimentation aussi Que dire alors de cette étude rendue publique en Angleterre, déjà en 2004, et qui avait tenté de mettre en relief le caractère « risqué» de composantes comme le Parabène? D’après ce rapport, « le Parabène existe non seulement dans les produits pharmaceutiques mais aussi dans les produits d’hygiène et d’alimentation. Un sur-dosage, notamment dans les déodorants, peut être l’une des causes du cancer du sein », peut-on y lire. Rajae Benkirane se veut rassurante. « Si les produits sont effectivement retirés officiellement par la France, nous serons les premiers à faire de même car la sécurité des malades passe avant tout». Techniquement, cela passera par une alerte que donnera, le cas échéant, une commission spécialisée, comprenant des directeurs des centres de pharmacovigilance, des cliniciens et des pharmaciens. « Nous discutons de la polémique et c’est les cliniciens qui rédigent un rapport appuyé par leur expérience. ce sont eux qui ont le dernier mot là-dessus », nous explique-t-elle. En attendant, le mot d’ordre sur lequel nos responsables semblent être d’accord est le wait and see.◆

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s