Archives de mars, 2011


Propositions des partis politiques marocains concernant les réformes constitutionnelles.

Tout le monde les attendait ces propositions. Tout le monde s’est posé la question suivante aussi : Les partis politiques vont-ils ENFIN faire marcher leur méninge : Et bien non ! Ils ont même désobéit au souverain qui les à pourtant invité à  faire appel à leur sens créatif et à leur idées récentes et fraiches. Ca n’a pas était décidément le cas.

Bref, hormis le PJD qui voulait jouer les anti-héro et sombre ainsi dans l’ « Anti »tout court, les autres partis ont préféré caresser le bon sens du poil….

Voyons voir maintenant de plus près ce qui a été dit.

Photo T.B.L

Pour ce qui est de l’USFP, les camarades de M. Radi proposent la division de l’article 19 en deux : Une première partie avec la détermination claire des fonctions d’Amir Al Mouminine et une deuxième partie déterminant clairement ses fonctions constitutionnelles.

Pour ce qui est de l’Istiqlal (PI), l’article 19 ne les dérange pas donc on ne le touche pas. Or, il serait bénéfique pour eux de laisser le parlement se charger de la législation des lois, tout seul.  De plus, le premier ministre devrait proposer les nominations dans les postes « hauts-gradées » civiles et les ratifie dans le conseil des ministres.

Pour le MP, ils y vont droit au but : le roi peut annoncer l’Etat d’exception et dissoudre le parlement.

Le MP a également proposé la diminution des fonctions du conseil des ministres et le renforcement des fonctions du conseil gouvernementale.

Un coup de gueule cette fois ci à M. Naciri : Ce dernier ne devrait pas présider le conseil suprême à la place du souverain.

Pour le PJD, il faut imposer la mémorisation intégrale du coran à tous les enfants scolarisés dès l’âge de 8 ans. S’ils refusent, la prison pénitencier ne leur ferait pas de mal.

NON JE RIGOLE !

Mais ils n’étaient pas loin. Primo, Ils ont dit un truc du genre : « Augmenter les réflexes à référence islamiques ?! » … Secundo, instaurer une monarchie démocratique basée sur le truc de l’Adl Wa Al Ihssane-(PJB) (oui voilà, Imarat al Mouminine.)

Tertio, renforcer les fonctions des institutions législatives pour englober le contrôle des institutions de sécurité…  Amnesty quoi !

Enfin le PPS. Ce dernier est contradictoire ce qui n’est pas de ses habitudes…. Il propose une monarchie parlementaire sans pour autant symboliser le roi, (donc le glorifier ?)  3 mots d’ordres pour les propositions pour les camarades de Benabdellah :

L’islam est la religion de l’Etat (ah bon ?) , l’unité territorial du royaume, le choix de la démocratie.

Question qui s’impose maintenant : Quand est ce que  les partis politiques cesseront-ils de glorifier une simple feuille de route. ( #march20 ) (  #march9  ) ( #feb20 )  ?

P.S : J’ai entendu dire que Driss Basri devrait créer un nouveau parti nommé Koumira, c’est vrai ?