Mali ? * *(Traduction : Mali? mot d’arabe qui signifie : qu’ai-je de différent?)

Publié: juin 8, 2010 dans société

Eux :

Des marocains se sont données rendez vous devant la gare  Mohammedia pour un déjeuner collectif. Oui, un  déjeuner.

Le dimanche 13 septembre, le groupe MALI sur facebook (Mouvement Alternatif pour les Libertés Individuelles) est parti protester contre la manipulation makhzanienne de leur vie privé et la liberté de ne pas jeuner le ramadan…

Les autorités, au réflexe « pratiquant et pieu », se sont rendus sur place pour mettre obstacle à ce « blasphème » …

Une centaine de policier étaient là, indique le quotidien espagnol el Mundo , qui titre avec ironie son article  ( 100 policier contre 10 sandwichs ! è (http://www.elmundo.es/elmundo/2009/09/13/internacional/1252862987.html )

Ces jeunes, indique la presse, ont fait preuve de courage. D’autres  pensent qu’il n y a pas de scrupule dans leur manifestation. A leurs yeux c’est une inconscience et une intolérance vis-à-vis de l’islam  et non pas une liberté.

Une bonne nouvelle,   par contre pour la société marocaine qui veut « évoluer », exponentiellement : les filles sont à la tête de ces manifestations. Il y a  bien de l’énergie féminine dans l’air !   Zineb El Rhazoui est la plus citée dans les médias.

La sécurité a utilisé la violence.

En somalie ,à Mogadiscio, des personnes ont fait comme ces jeunes sauf que eux c’est la loi islamique qui s’en charge pour les « corriger »…

La loi : Est puni d’emprisonnement quiconque ébranle la foi d’un musulman ou tente de le convertir à une autre religion (article 220 du code pénal), tout musulman qui rompt publiquement le jeûne pendant le ramadan (article 222)

Moi : L’article 222 du code pénal punit alors clair et net d’emprisonnement TOUT MUSULMAN rompant PUBLIQUEMENT son jeûne durant Ramadan pendant la période du jeûne.

-Première question : sont ils musulmans ces jeunes là ?  Je ne le pense pas. La preuve une manifestante nous le fait savoir :

« Notre objectif était de dire que nous sommes marocains, nous n’observons pas le jeûne, mais nous avons le droit d’exister. Chaque année il y a des arrestations et des lynchages publics de non-jeûneurs alors que la Constitution marocaine garantit la liberté de culte »

Désormais, si on applique mot à mot le texte de loi, un nom musulman qui mange pendant le ramadan n’est menacé d’emprisonnement…

Mais, mais, mais…. PUBLIQUEMENT ?!   3lash ?

Deuxième question : Pourquoi ont il voulu rompre publiquement leur jeûne ?

La journaliste du Journal Hebdo, , Zineb El Rhazzoui,  nous confie clairement  qu’ils n’avaient aucunement l’intention d’aller casser la croute dans la gare mais dans une foret…

Mais n’empêche.

Le Maroc, pays musulman, tolère peut être la liberté de culte : *

قُلْ يَا أَيُّهَا الْكَافِرُونَ لَا أَعْبُدُ مَا تَعْبُدُونَ وَلَا أَنْتُمْ عَابِدُونَ مَا أَعْبُدُ وَلَا أَنَا عَابِدٌ مَا عَبَدْتُمْ وَلَا أَنْتُمْ عَابِدُونَ مَا أَعْبُدُ لَكُمْ دِينُكُمْ وَلِيَ دِينِ

*(…Oh mécréants vous avez votre religion et j’ai la mienne…. )

Mais la chose qu’il ne tolère pas, c’est surement cette provocation publique.

En islam, il est mauvais de se vanter de son pêché…

La quête vers la modernité est longue à ce qu’il parait, et le Maroc aura souvent des crises d’hystérie du genre face à ces « ingérences musulmanes… »

Sauf s’il décide d’inscrire dans nos cartes d’identité national  la mention « Religion ».

Comme ça on sera quitte, n’est ce pas ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s