Je croirais au père noël s’il me trouve une solution au conflit israélo-palestinien.

Publié: juin 8, 2010 dans Proche-Orient

Le 27 décembre // mémoire de l’invasion et de l’assaut militaire israéliens dans la Bande de Gaza :

« Opération plomb durci ».

Aujourd’hui, Six Palestiniens ont été tués par l’armée israélienne, selon l’armée et les médecins palestiniens. Ce drame a eu lieu a la veille du 27 décembre 2009, le premier anniversaire de l’invasion et de l’assaut militaire israéliens dans la Bande de Gaza connu sous le nom « Opération plomb durci ».          Cette guerre a débuté pour le rappeler,  un  27 décembre 2008, puis une légère trêve s’est imposée le 18 janvier 2008, puis une rapide reprise meurtrière aurait duré jusqu’au 25 mars 2008 (ou jusqu’à aujourd’hui [2009] ?).

Une invasion condamnée oralement par le monde entier, mais  oralement seulement.

Le je-m’en-foutisme  des états et des pouvoirs (tous confondus) a atteint son apogée cette année. Des responsables d’entreprises ont  même fait preuve de complicité sioniste ici, au Maroc.

Je vous invite à lire loyalement des articles concernant la dernière affaire du camarade Mohamed Benziane et à signer la pétition, si vous y adhérez…

Blog de larbi : http://bit.ly/7hAIfY

Pétition : http://bit.ly/7QSo1m

Une mort au ralenti est à souligner pendant toute cette période, puisqu’un rapport effectué par   » chercheurs sur les armes nouvelles » formé de scientifiques et  de médecins siégeant en Italie a révélé que « L’offensive israélienne Plomb durci menée il y a un an par l’entité sioniste a empoisonné la Bande de Gaza. ».

L’empoisonnement,  littéralement/médicalement parlant.

En effet, après des prélèvements,  le rapport parle de métaux lourds, tels que l’altangostin, le mercure, le cadmium, et le molybdène.

Ces derniers sont responsables de tumeurs, des problèmes de fertilité, des déformations chez les nouveau-nés et des maladies héréditaires.

« Mais le plus important est que c’est aussi la première fois que l’on observe de la molybdène, qui est un élément que l’on retrouve très rarement dans les sols. Il a été trouvé dans tous les cratères  à une concentration très élevée (0,1 à 12 ppm), dépassant le taux normal de 25 à 3000 fois »,  fait remarquer une experte.

Ce métal  s’attaque même aux embryons.

Une volonté d’en finir, sans aucun doute, définitivement, avec un peuple nommé Palestinien.

Je ne voudrais pas faire parti de cette terre pour annoncer un jour dans les medias au Monde entier qu’ « aujourd’hui, Israël  a sa terre Promise, la Palestine est désormais un Mythe ».

La guerre plomb durci a fait près de 1330 morts palestiniens et 13 morts israéliens. Des chiffres qui parlent et dérangent surtout les responsables arabes, nuls vraisemblablement en mathématique et en logique. Avec les attaques de ce matin là, il n’est pas difficile de comprendre que le mot Paix n’existe pas dans les dicos sionistes.

Une autre vérité amère, à part celle des armes chimiques, est celle de l’Agenda Religieux Israéliens. Je vous explique.

« Raisins de la colère», « Jour de pénitence » , « Nuages d’automne »,  « Hiver chaud »,  tout ces noms de codes des opérations militaires menées par Israël ont souvent des connotations  religieuses ou saisonnières. Et  « plomb durci » alors ?

Les israéliens ont une croyance forte en la terre promise par Dieu et ils s’attachent à leur Agenda religieux qui est l’ensemble des épisodes et des prophéties de leur Mishna et Tanakh (livres religieux juifs).

Comment je le sais ? Eh bien j’ai cherché à savoir sur le net d’où venait l’appellation « Plomb Durci ». J’ai eu la surprise de découvrir non seulement ce respect minutieux de l’agenda religieux juif mais aussi une origine poétique du non de cette guerre.

Haim Nachman Bialik (1873 – 1934),  l’un des pionniers de la poésie en langue hébraïque et connu comme le poète national d’Israël dit dans l’un de ses poèmes :

“Teacher bought a big top for me,

SOLID LEAD, the finest known.

In whose honor, for whose glory?

For Hanukkah alone. »

&&&&&&&&&&&&&&&

« Maitre, achète-moi  une toupie
AU PLOMB DURCI, la plus belle connue.
En l’honneur de qui, pour qui la gloire?
Pour Hanoucca seulement.* »

*(Traduction personnelle)

Les militaires israéliens ont choisi de faire référence à ce poème traditionnel de la fête d’Hanoukka, la fête juive des Lumières ou de l’édification.

Aujourd’hui, jour du début des frappes aériennes israéliennes, était le sixième des huit jours de cette célébration.

On comprend mieux pourquoi six palestiniens ont été tués par l’armée israélienne samedi. Respect de culte et question de spiritualité…

S’il vous plait, une petite pensée aujourd’hui, aux âmes qui ont péri à Gaza, il y a une année maintenant….

Merci Bien, bonnes fêtes de fin d’année.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s